VIN, TXAKOLI ET CIDRE

LA RIOJA ALAVESA

Vignobles

Au sud du Pays Basque espagnol, dans la Cuadrilla (contrée) de Laguardia-Rioja Alavesa, on produit des vins extraordinaires, avec du corps et du goût. Délimitée au nord par le rempart des monts de Cantabrie et des monts de Toloño, qui la séparent du reste d’Alava, et au sud par l’Èbre, cette zone produit des vins de grande qualité.

Marqués de Riscal

La plupart des caves se concentrent autour de Laguardia. Et en plus, bien sûr, dans la Cité du Vin d’Elciego, où la cave Marqués de Riscal, conçue par l’architecte canadien Frank O. Gehry, avec un spa de vinothérapie et un restaurant exclusif, est devenue un icône international et met en valeur la beauté de l’ancienne cave du Marquis de Riscal. Le coucher du soleil qui se reflète sur l’extérieur en métal de l’hôtel est splendide, et pour célébrer sa beauté, rien de mieux qu’un bon cru de la Rioja Alavesa. En outre, l’offre hôtelière est très étendue, allant des petits hôtels et maisons rurales et de charme aux plus luxueux, pour tous les goûts et les budgets.

Dégustation de vin dans une cave

Tous parfaits pour profiter pendant quelques jours de la riche culture du vin, toujours accompagnée bien sûr des plats délicieux de la cuisine basque. Un conseil ? En plus de déguster autant de vin que vous le souhaitez, allez découvrir le Centre Thématique du Vin Villa Lucía, à Laguardia, afin de connaître à fond la culture du vin. La visite guidée finit par un court-métrage en 4D (pour éveiller vos cinq sens !) où un lutin appelé Vinfo vous conduit à travers une expérience totale autour du vin, son histoire et ses curiosités.

LA CIDRERIE

La production de cidre au Pays Basque espagnol remonte à des temps immémoriaux. Le cidre basque est élaboré essentiellement dans les fermes de Gipuzkoa et à partir des pommes récoltées dans ce pays.

Processus d'élaboration du cidre

Ensuite, il est possible de le déguster dans les sagardotegi-dolare (cidreries-pressoirs), accompagné d’un des menus les plus délicieux qu’on puisse imaginer : omelette de morue, morue frite avec piments verts, txuletas (steaks), fromage Idiazabal avec pâte de coing et noix, et cidre au txotx.

Cidrerie

Le txotx est un mot qu’on crie et qui indique la façon de servir le cidre. Tout au long du repas, il faut se lever pour se servir le cidre aux kupelas, des cuves avec un bec d’où le cidre sort à distance et avec assez de force pour que le jet vienne se « casser » dans le verre. L’idéal est de laisser le cidre tomber à une hauteur d’environ 50 centimètres, pour que le « granillo » (anhydride carbonique endogène) sorte et obtenir ainsi sa meilleure expression aromatique. Le fait de se lever pour se servir est une bonne chose car on peut ainsi contrôler ce qu’on boit. De toute façon, après une dégustation dans une cidrerie, le mieux est de faire une siesta.

Txotx

Le cidre basque est un peu plus acide que le reste et se déguste à une température inférieure. Il n’est donc pas seulement délicieux mais très rafraichissant. Chaque nouvelle récolte de cidre se boit de janvier jusqu’à la fin avril, mais il est possible de le consommer tout au long de l’année en bouteille. C’est l’une des boissons les plus populaires, qui a même un musée : le Musée du Cidre Basque, Sagardoetxea, à Astigarraga. Un conseil ? Converser avec le patron de la cidrerie et le reste des commensaux. Les conversations de cidrerie sont réputées pour créer des liens d’amitié pour la vie.

LE TXAKOLI

Il ne ressemble à aucun autre vin, car il a une personnalité propre. Les raisins verts, dont la culture remonte à plusieurs siècles, utilisés pour produire le txakoli poussent sur les versants des monts qui donnent sur la Mer Cantabrique, parfois même sur des falaises et dans des vignobles cachés et labyrinthiques, sauf à Alava, où on les trouve dans des zones plus sèches.

Raisin Txakoli

Deux variétés autochtones de raisins, Hondarrabi Zuri et Hondarrabi Beltza, sont les ceps à l’origine de ce vin. Les plus modernes technologies de pressage et de fermentation sont utilisées pour produire le txakoli. Le vin en résultant est un peu pétillant, avec un peu de gaz et un goût exceptionnel qui se brise dans le palais en laissant une saveur fruitée dans la bouche. Le txakoli est parfait pour être consommé seul, mais il est aussi recommandé pour accompagner le poisson ou les plats de légumes, selon le goût.

Vignobles de Txakoli

Il y a trois appellations d’origine à déguster : D.O Txakoli de Getaria ou Getariako Txakolina, D.O. Txakoli de Biscaye ou Bizkaiko Txakolina et D.O. Txakoli d’Alava ou Arabako Txakolina.

Bizkaiako Txakolina

Un conseil ? Visiter une cave la nuit. Ou prendre un verre dans une cave face à la mer, sur les falaises de la côte basque. Les rires retentiront tout au long du vignoble. Ce n’est pas une blague : ce vin est vraiment gai.