CÔTE BASQUE

LE TRÉSOR DE LA MER CANTABRIQUE

Entourés de vert et de bleu, dans une symbiose parfaite entre la montagne et la Mer Cantabrique, les villages et les plages qui jalonnent la Côte Basque forment un trésor à découvrir.

Côte Basque

Des villages depuis lesquels il est possible de gagner à pied une île à marée basse. Les plus délicieux poissons grillés fraichement sortis de la mer, arrosés d’un bon txakoli. Un goût de salpêtre sur les lèvres. Toujours face à la Mer Cantabrique avec derrière nous, les montagnes vertes. Dans l’ensemble, c’est ça la côte basque, qui s’étend du Pays Basque français jusqu’à la limite de la Biscaye avec la Cantabrie. Cette zone de plus de 176 kilomètres d’extension renferme certains des plus beaux villages et des exemples les plus riches du patrimoine artistique du Pays Basque espagnol. Mais ce n’est pas tout. Ses plages, chacune avec leur personnalité propre et adaptées à tous les goûts, offrent des ambiances familiales, des coins romantiques pour les couples ou des vagues parfaites pour les surfeurs. L’offre en activités nautiques et golf, si recherchées des touristes, est aussi excellente.

Baie de Txingudi

L’imposant spectacle commence depuis la baie de Txingudi, à l’embouchure de la rivière Bidassoa. C’est l’un des plus beaux endroits de la terre, avec Fontarabie et Irun d’un côté et Hendaye de l’autre, formant tous trois un triangle impressionnant qui laisse deviner ce qu’on va trouver tout au long du voyage. Des villages charmants et bien entretenus, avec leur architecture marinière si particulière. Une cuisine de très grande qualité, avec des fruits de mer frais et de très bons vins. Des rues où l’on peut se perdre à la recherche de trésors artistiques, visibles dans n’importe quel recoin. Des lieux de pèlerinage où la dévotion et l’affection pure des gens transmettent une énergie spéciale. Des festivités où l’on peut apprécier les traits les plus distinctifs d’une culture très ancienne. Des expressions du lien étroit qui unit ces gens à leur mer, et dont on peut approfondir la connaissance dans divers musées et centres d’interprétation très intéressants, mais aussi en bavardant dans les bars entre pintxo et pintxo. Connaître Getaria, la ville natale de Juan Sebastián Elcano, le premier marin qui a fait le tour du monde, et celle aussi du grand maître de la mode, Cristóbal Balenciaga avec son musée, qui abrite 1 600 de ses créations en exposition, est un autre plus.

Elantxobe

Se rendre à la chapelle de San Juan de Gaztelugatxe, à Bermeo, l’un des endroits les plus visités du Pays Basque espagnol. Ou rester ébahi à Elantxobe, un village marinier qui semble suspendu aux falaises. Il y a plein d’endroits à visiter. Il faut réserver du temps car il y a plein de choses à voir et à expérimenter. Par exemple, le Géoparc de la côte basque, pour observer les plages et les falaises formées par le Flysch, des rochers calcaires et en grès sédimentaires qui sont un livre ouvert de l’Histoire de la terre.

Mundaka

Mundaka, célèbre pour sa vague gauche, se trouve sur la rive gauche de l’embouchure de la ria Mundaka, en pleine Réserve de la Biosphère d’Urdaibai. Toute cette côte mérite d’être admirée sous différents cieux. La climatologie, modelée par la Mer Cantabrique, est changeante. Un jour peut se lever avec du soleil et, au bout d’une demi-heure, le thermomètre peut descendre avec l’arrivée spectaculaire d’un orage, peignant le ciel de drame. C’est à ces moments qu’il est possible d’apprécier toute la beauté abrupte et rude de cette terre ancestrale. Et aussi tout son mystère. Les trésors qu’elle cache se trouvent à la portée de ceux qui, avec du temps et de l’envie, se proposent de les découvrir.

Galerie