JAVIER AGUIRRESAROBE

DIRECTEUR DE PHOTOGRAPHIE

Prix National de Cinématographie et lauréat de 6 Goya comme directeur de photographie, Javier Aguirresarobe (Eibar, 1948) est l’un des meilleurs professionnels de la photographie du cinéma mondial. Il remporta le premier de ses six Goya en 1991 pour le film Beltenebros, de Pilar Miró. Il a aussi laissé son empreinte- et sa lumière- dans de grands succès du cinéma comme Les Autres et Mar Adentro, d’Alejandro Amenábar, ou Parle avec elle, de Pedro Almodóvar. Dans sa carrière hollywoodienne, on relève les titres Blue Jasmine, de Woody Allen, La Route, basée sur le roman homonyme du Prix Pulitzer McCarthy, et deux des films de la saga Twilight : New Moon et Eclipse. On attend actuellement la première du remake de “Poltergeist”, dirigé par Gil Kenan. Sa maîtrise de la photographie est telle qu’il est considéré comme un véritable magicien de la lumière.

IMDB
Javier Aguirresarobe
QUESTIONNAIRE
Si je ne suis jamais venu au Pays Basque espagnol, quelle est la première chose que je dois visiter ?

Si les circonstances veulent qu’il y ait un beau coucher de soleil, une promenade sur la Concha de Saint-Sébastien sera inoubliable. C’est une première image indélébile.

Le meilleur plat de la gastronomie basque...

Je me souviens du jour où j’ai mangé des haricots rouges à Albistur. Ils m’ont semblé imbattables. Sans parler d’une morue au “pil pil” ou d’un colin en sauce verte, des plats bien à nous et extraordinaires.

Quelle est votre tapa préférée ? Peut-être une que vous faites vous-même...?

Je suis un incorrigible nostalgique et donc, je reviens toujours à la typique “Gilda” ou à cette tapa de toujours avec un œuf dur, un anchois et une crevette, et une pointe de mayonnaise.

Parmi la grande diversité de la musique basque, quelle serait votre chanson et/ou auteur préféré?

Mikel Laboa et les classiques de la musique populaire basque m’émeuvent toujours.

En matière d’art, quel endroit (église, musée, sculpture…) pensez-vous que je ne devrais pas manquer si je visite le Pays Basque espagnol?

Sans aucun doute, le Musée Guggenheim de Bilbao, sans oublier quand même le musée des Beaux Arts, dans la même ville, ou le complexe architectural d’Arantzazu.

Citez-moi un endroit très spécial pour vous au Pays Basque espagnol, cet endroit où vous aimez vous perdre.

Comme je suis d’Eibar, si je dois me perdre, je le ferais sur le mont Kalamua, à l’ombre de l’Urko et je contemplerais depuis les hauteurs les vues sur la vallée de Markina, d’où on peut même voir la mer les jours où il fait très clair.

Si j’ai des enfants, où me recommanderiez-vous de les emmener ou quelles activités pourrais-je faire avec eux?

Les enfants adorent la fantaisie. Je me souviens quand je jouais avec mes enfants sur le mont Urgull ou à Ulía, où je leur parlais de pirates et d’aventures en mer. Le Pays Basque espagnol est un espace ouvert sur la nature. Il n’est pas nécessaire de limiter l’imagination des enfants à un parc d’attractions. Les enfants peuvent s’amuser en montagne, à la plage...

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui vient pour la première fois au Pays Basque espagnol?

Qu’il découvre la vie des rues, celle des petits villages. La gastronomie populaire. Qu’il se sente libre. Au Pays Basque espagnol, il n’est pas obligé de suivre nécessairement des circuits touristiques. Il y a plein d’endroits intéressants pour le voyageur ordinaire.

Qu’est-ce qui vous manque le plus quand vous êtes loin de votre pays?

La nourriture me manque beaucoup. Il est très difficile de trouver des aliments frais, avec cette qualité subtile, hors du Pays Basque espagnol. Évidemment, mes amis aussi me manquent beaucoup ou les endroits habituels où j’ai plaisir à me promener, la vie des rues...

Pour vous, le plus beau du Pays Basque c’est...

La côte de Biscaye possède des lieux fascinants comme Urdaibai, San Juan de Gaztelugatxe et Matxitxako, Lequeitio, le port de Bermeo… Saint-Sébastien, Fontarabie, Oñati. Il y a tant d’endroits...

Quand un de vos amis d’ailleurs vient vous voir, qu’est-ce que vous n’omettez surtout pas de lui montrer?

Je lui montrerais le cœur de Gipuzkoa. Oñati, Arantzazu. Et aussi Urdaibai, Gernika...

Le Pays Basque espagnol, c’est mieux au printemps, en été, en automne ou en hiver?

Pour moi, l’automne est une saison qui nous permet de profiter d’un climat extraordinaire. Septembre et octobre sont deux mois exceptionnels dans notre pays.

Quelle est votre fête ou votre événement préféré au Pays Basque espagnol?

Septembre à Saint-Sébastien. La fête des régates et le trophée du Drapeau de La Concha. Quand j’étais petit, j’éprouvais déjà une énorme fascination pour ce spectacle.