ARITZ ARANBURU

SURFEUR

À sept ans seulement, Aritz Aranburu (Zarautz, 1985) dévalait déjà ses premières vagues. Après avoir été classé troisième meilleur surfeur du monde en 2009, il reprenait en 2013 sa place dans l’élite du surf. Ses succès lui ont valu le prix Euskadi au Meilleur Sportif en 2007, entre autres. En dehors de ses participations aux plus grands championnats, la passion sans limite d’Aritz Aranburu pour les voyages et les impressionnantes vidéos et photographies dont il est l’auteur l’ont converti en un blogger de référence. Il n’est pas seulement fan de surf et amoureux des vagues, il est aussi expert en culture et en gastronomie et adore découvrir les secrets et les principaux attraits des endroits qu’il visite et bien sûr, de son pays : Euskadi, le Pays Basque espagnol.

Instagram
LinkedIn
Blog
Aritz Aranburu
QUESTIONNAIRE
Si je ne suis jamais venu au Pays Basque espagnol, quelle est la première chose que je dois visiter ?

Je vous recommanderais d’aller à Zarautz pour faire une belle promenade sur la jetée et prendre un bon bain sur la plage. Ensuite, je prendrais la route du littoral vers Getaria, Zumaia…ou aussi jusqu’à Saint-Sébastien.

Le meilleur plat de la gastronomie basque...

Difficile de choisir parmi tant d’options mais je m’inclinerais pour une bonne côte de bœuf, la txuleta, et n’importe quel poisson frais au grill à Getaria.

Quelle est votre tapa préférée ? Peut-être une que vous faites vous-même...?

Je me fais souvent une tapa avec un morceau de pain grillé, de l’avocat, de la tomate, de l’huile d’olive et un peu de fromage Idiazabal. J’aime beaucoup aussi le mini-hamburger McKobe du bar “A fuego Negro”, de la vieille ville de Saint-Sébastien.

Parmi la grande diversité de la musique basque, quelle serait votre chanson et/ou auteur préféré?

J’aime beaucoup la musique de We are Standard, que j’ai rencontré à plusieurs occasions et avec qui j’ai de bonnes relations. Par ailleurs, Mikel Laboa est un musicien envers qui j’ai depuis toujours éprouvé une grande admiration. J’écoute sa musique depuis que j’étais enfant.

En matière d’art, quel endroit (église, musée, sculpture…) pensez-vous que je ne devrais pas manquer si je visite le Pays Basque espagnol?

Le sanctuaire d’Aranzazu me semble spectaculaire, de par sa construction et aussi de par le lieu où il se trouve. Quant aux musées, j’ai eu l’opportunité il y a peu de nager entre les requins dans l’Aquarium de Saint-Sébastien. C’est certainement une expérience unique, j’ai beaucoup aimé.

Citez-moi un endroit très spécial pour vous au Pays Basque espagnol, cet endroit où vous aimez vous perdre.

Toute la zone d’Urdaibai est très spéciale. Pas seulement à cause de la fameuse vague de Mundaka mais aussi à cause de la beauté des paysages. Il y a beaucoup d’endroits où se perdre.

Si j’ai des enfants, où me recommanderiez-vous de les emmener ou quelles activités pourrais-je faire avec eux?

Je les emmènerais à la plage de Zarautz pour qu’ils puissent faire du surf. Les enfants adorent ça, car c’est une activité qui allie le contact avec la mer, la nature et la propre action du surf. En plus, c’est un plan qu’on peut partager en famille car le surf est un sport qui peut être pratiqué à tout âge.

Quel conseil donneriez-vous à quelqu’un qui vient pour la première fois au Pays Basque espagnol?

Je lui dirais de s’intéresser à notre culture, à nos coutumes et à nos traditions. De ne pas avoir peur de poser des questions et de participer. Nous les Basques, nous adorons partager et donner le meilleur de ce que nous possédons. Ce partage d’expérience permettra au nouveau-venu d’emporter un souvenir indélébile.

Qu’est-ce qui vous manque le plus quand vous êtes loin de votre pays?

En plus de la famille et des amis, la quantité d’options et d’alternatives que nous avons ici. Aussi bien en loisirs, culture et gastronomie qu’au niveau des possibilités que nous offre notre environnement. Quand je suis chez moi par exemple, je peux faire du surf le matin et faire une excursion en montagne l’après-midi.

Pour vous, le plus beau du Pays Basque c’est...

Je pense que ce qui fait sa beauté, c’est l’ensemble. Sa richesse se trouve dans la somme de tous les éléments qui le rendent spécial. Nous avons la chance de vivre dans une région pleine de charme et de diversité. Depuis la plage jusqu’à la montagne, en passant par la plaine, les forêts, et tout très concentré, avec une grande diversité culturelle, gastronomique et de loisirs.

Quand un de vos amis d’ailleurs vient vous voir, qu’est-ce que vous n’omettez surtout pas de lui montrer?

J’aime toujours faire un tour sur la jetée de Zarautz pour finir en montant vers la zone du camping, qui est à mon avis la zone la mieux placée, avec les meilleures vues. En tant que grand amateur de gastronomie, il ne manque jamais non plus un bon repas à Getaria ou un dîner dans une cidrerie.

Le Pays Basque espagnol, c’est mieux au printemps, en été, en automne ou en hiver?

Chaque saison a son charme. Je pense que c’est précisément ça qui fait la beauté du Pays Basque espagnol, son charme et toutes ses activités disponibles tout au long de l’année. Dans mon cas, la plage est le meilleur exemple. Presque tout le monde associe la plage à l’été, mais pour les surfeurs, c’est en dehors de l’été que les conditions sont les meilleures.

Quelle est votre fête ou votre événement préféré au Pays Basque espagnol?

Il y en a beaucoup et il est difficile d’en choisir seulement une. Je me décanterais finalement pour les Euskal Jaiak de Zarautz, les fêtes basques, au mois de septembre. Ce sont des fêtes qu’on vit depuis l’enfance et auxquelles toute la ville participe.
Comme événement, j’ai de très bons souvenirs des championnats de surf de Zarautz. J’étais petit quand les premiers furent organisés et je me souviens de mon admiration totale pour les surfeurs.